La pastorale PDF Imprimer Envoyer

 

« L’Eglise, au travers des écoles catholiques, poursuit l’œuvre du Seigneur pour l’annonce de la Bonne Nouvelle qui est Jésus Christ lui même »

(extrait des Statuts de l’Enseignement Catholique,art 41, juin 2013)

Les arbres dans la bible

Après une belle bénédiction des cartables mardi 04 septembre par de père Bettoli,

cette année, nous vivrons la messe de rentrée, le samedi 29 septembre, avec Philippe sous son figuier.

Nous poursuivrons l’année autour de ce thème dans un jardin de ricins, de sycomores, d’oliviers, de chênes de Mambré ………. La belle symbolique de vie attachée aux arbres.

“Heureux l'homme 
qui ne suit pas les projets des méchants,
qui ne s'arrête pas sur le chemin des pécheurs,
et qui ne s'assied pas parmi les insolents,
mais qui trouve son plaisir dans la loi du Seigneur,
et qui redit sa loi jour et nuit !
Il est comme un arbre planté près d'un ruisseau,
il donne son fruit en son temps, 
et son feuillage ne se flétrit pas. ...
—————————————————(Psaume 1,1-3)

Nous cherchons à développer l'intériorité chez chacun des élèves et nous sommes guidés par l'encyclique du pape François" Loué sois-Tu" et bénéficions, depuis les travaux de l’école,d’ un bel oratoire pour nous y aider .

Nous suivons l’année liturgique.

Célébration de Toussaint, temps de rassemblement et de prière les lundis de l’Avent et du Carême, messe de Noël célébrée par le prêtre référent de l’école, le Père Bettoli, chemin de croix…

A partir du CE2, un parcours de catéchisme est proposé aux enfants en lien avec la paroisse de Viroflay.

« L’école catholique est ainsi une invitation permanente, adressée à ses acteurs et à la société entière, à vivre dans la vérité de l’amour. »

(article 43 des statuts de l’Enseignement Catholique)

L’équipe éducative de l’école Saint François d’Assise vit l’Evangile au quotidien et en partage les valeurs.

Prière de Saint François

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,

Là où est la haine, que je mette l’amour.

Là où est l’offense, que je mette le pardon.

Là où est la discorde, que je mette l’union.

Là où est l’erreur, que je mette la vérité.

Là où est le doute, que je mette la foi.

Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.

Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.

Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à

être consolé qu’à consoler,

à être compris qu’à comprendre,

à être aimé qu’à aimer.

Car c’est en se donnant qu’on reçoit,

c’est en s’oubliant qu’on se retrouve,

c’est en pardonnant qu’on est pardonné,

c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »