Projects PDF Print E-mail

 

 

 

 

Projet pédagogique 2016-2019

L’équipe enseignante est partie du constat d’un appauvrissement du vocabulaire de certains élèves qui éprouvent des difficultés à réinvestir le lexique à bon escient. De même, le réinvestissement des règles de grammaire ou d’orthographe apprises en classe est parfois difficile.

C’est pourquoi, notre projet pédagogique s’intitule :

Réinvestir en langue française l’orthographe lexicale et grammaticale, le vocabulaire en vue de comprendre et de produire un texte.

1. Axe pédagogique

Face à ces besoins, nous avons décidé de mettre en place un projet pédagogique axé sur le réinvestissement de la langue française à travers le vocabulaire, l'orthographe lexicale et grammaticale, en vue de comprendre et de produire des textes.

L’équipe pédagogique se réunit régulièrement depuis septembre 2015 autour de ce projet. Les trois étapes du projet se dérouleront comme suit :

Durant l’année 2016-2017 plusieurs projets ont été menés pour apprendre, mémoriser, et réinvestir du vocabulaire. Certaines enseignantes ont fait le choix de mettre en place un mur de mots dans leur classe sur lequel les mots nouveaux étaient affichés et réinvestis avec les élèves. D’autres enseignantes ont fait le choix chaque matin de découvrir un mot nouveau, d’en trouver la définition et de l’intégrer dans une phrase, voire de l’illustrer.

Deux matinées vocabulaire ont été organisées en fin de période, pour créer des jeux avec les élèves autour des mots appris tout au long de l’année. Dans la cour de récréation, les élèves ont découvert des charades, et des mots suspendus dans les arbres. Ce moment s’est avéré être un moment ludique et fédérateur pour toute l’école.

A l’issue de ces deux matinées, un cahier de jeu a été alimenté par les contributions de chaque classe (de la maternelle au CM2). Ce cahier a été remis aux familles avant la pause estivale. Ces dernières ont ainsi pu partager avec leurs enfants des moments d’échange autour de ce travail de création en jouant avec les mots et leurs significations.

Pour cette nouvelle année, l’école continue à investir le lexique à travers les ateliers théâtre, mais aussi à travers les textes lus et écoutés en classe.

- L'année 2017-2018 a été quant à elle dédiée à l'orthographe lexicale,

- L'année 2018-2019 privilégiera l'orthographe grammaticale.

C’est au travers de la rédaction d’un journal que nous évaluerons les objectifs travaillés.


2. Axe culturel

 

 

 

 

Le thème choisit pour l’année 2017-2018 est le théâtre, avec l’intervention de professionnels du théâtre de la Clarté un lundi sur deux pour les maternelles (PS/MS et MS/GS), le CM1 et les CM2. Il est prévu que les classes de CP, CE1 et CE2 partent en classe transplantée courant mars pour découvrir le théâtre avec des intervenants formés pour ce faire.

Par ailleurs, toute l’école a vécu la découverte du théâtre Montansier à Versailles en septembre dernier. Cette sortie a été l’occasion pour toute l’école (des maternelles au CM2) de découvrir la pièce du « petit violon deviendra grand », dans ce théâtre prestigieux. Là encore toute l’école Saint François d’Assises a vécu et partagé un moment fort avec tous les élèves. En effet, c’est une volonté à laquelle tient toute l’équipe pédagogique que d’enrôler toute l’école, des maternelles aux CM2, ce qui contribue à faire lien et à donner du sens et de l’ampleur à nos projets.

Le théâtre est travaillé dans les classes à travers la lecture, la poésie, et l’expression orale.

 

3. Axe éducatif

La discipline positive est toujours utilisée au sein de l'école. Le dialogue est primordial avec l’enfant pour ensemble trouver des réparations et chercher des solutions lorsque l’on sort du cadre. Le règlement intérieur, qui a été construit avec les élèves et relus et évaluer chaque année.

De plus, depuis deux ans, nous cherchons à éveiller les enfants à l'intériorité. Nous allons poursuivre cette année, en cherchant à les sensibiliser à l'écologie intégrale, chère au pape François

Le défi urgent de sauvegarder notre maison commune inclut la préoccupation d’unir toute la famille humaine dans la recherche d’un développement durable et intégral, car nous savons que les choses peuvent changer. Le Créateur ne nous abandonne pas, jamais il ne fait marche arrière dans son projet d’amour, il ne se repent pas de nous avoir créés. L’humanité possède encore la capacité de collaborer pour construire notre maison commune. Je souhaite saluer, encourager et remercier tous ceux qui, dans les secteurs les plus variés de l’activité humaine, travaillent pour assurer la sauvegarde de la maison que nous partageons. Ceux qui luttent avec vigueur pour affronter les conséquences dramatiques de la dégradation de l’environnement sur la vie des plus pauvres dans le monde, méritent une gratitude spéciale. Les jeunes nous réclament un changement. Ils se demandent comment il est possible de prétendre construire un avenir meilleur sans penser à la crise de l’environnement et aux souffrances des exclus. In Laudato Si (13) Pape François

Développement durable

« Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme », Lavoisier

Ainsi, avec nos élèves, allons-nous transformer, détourner, réutiliser, inventer…

Le projet pédagogique et éducatif doit prendre en compte les pratiques quotidiennes au niveau de l’hygiène, de la consommation d’énergie et alimentaire.

L’objectif pour l’école est d’intégrer des habitudes plus respectueuses et responsables pour tout le monde.

Quelques exemples simples : ne pas laisser couler l’eau trop longtemps quand on se lave les mains, pour les maternelles, ne pas jouer avec la chasse d’eau et ne pas gaspiller le papier toilette, ni celui qui est utilisé pour s’essuyer les mains. Les enseignants et le personnel montrent l’exemple. Il s’agit de les sensibiliser dès leur plus jeune âge à des gestes respectueux envers l’environnement.

Il peut être utile aussi de partir d’objets de récupération, en montrant par exemple qu’un pot de yaourt n’est pas qu’un simple déchet.

Le travail de l’argile ou le fait de jouer avec des fleurs fanées sont également des activités de motricité fine que l’on pratique en maternelle.

Dans le même temps, il peut être utile de dédramatiser le fait de toucher des choses « sales » comme du sable ou de la terre mis au contraire aller au-devant des découvertes, de la nature, en verbalisant les sensations. Le fait de partir à la découverte des éléments naturels est riche en expérimentations sensorielles et développe des qualités créatives.

Un projet de mise en place d’un compost dans l’école est en train d’être monté avec Versailles Grand Parc.

Gardons en tête que le fait de mettre en place des pratiques de manière progressive est l’unique moyen pour qu’elles deviennent durables.

L’idée sous-jacente de notre projet est de considérer l’écologie en tant que système qui se construit grâce à l’ouverture des consciences, à la découverte de nos sens au travers de gestes qui vont organiser la pensée vers le respect de son environnement, ce qui est une manière de respecter sa propre existence.

Nous espérons l’implication de chacun dans ce projet qui nous anime et mettrons tout en œuvre afin de permettre à chacun de progresser.